top of page

Pourquoi concevoir un mur coupe-feu ?

Imaginé pour stopper ou limiter la propagation du feu entre deux espaces, le mur coupe-feu est une cloison incombustible avec un seuil élevé de résistance au feu. L’objectif est que ce type de bâtisse puisse tenir un peu plus que le reste de la structure de la maison afin de permettre à ses habitants d’échapper aux flammes, en cas d’incendie. En quoi consiste un mur coupe-feu ? Pourquoi investir dans ce type de structure ? Et que dit la réglementation à ce propos ? Éléments de réponse dans la suite de cet article.


Cloison coupe feu

En quoi consiste un mur coupe-feu ?


Le mur coupe-feu ou cloison coupe-feu a pour principale fonction d’empêcher qu’un incendie n’embrase systématiquement tout un bâtiment. Cette cloison fait donc office de délimitation notamment sur une zone déterminée (laquelle servira de corridor d’évacuation) afin de freiner la propagation du feu durant un moment. Les murs coupe-feu vous protègent également de la chaleur qui, en plus des flammes et de la fumée, peut vous être fatale.

On les retrouve notamment au sein des immeubles d’habitation collectifs (faisant l’objet d’une réglementation incendie) et au sein des structures accueillant du monde. Dans le premier cas, on s’assurera que les principales zones d’évacuation, comme les escaliers et les couloirs, soient les plus résistantes.


Par ailleurs, en dépit de la résistance aux flammes, il faut savoir que le principe du mur coupe-feu prend également en compte la réaction au feu. À ce titre, il est important de noter que la construction de cette structure doit se faire à partir de matériaux de sécurité incendie adaptés tels que :

  • les panneaux de gypses de type C et X ;

  • les panneaux de parois de puits de gypse ;

  • et les isolants en fibre de verre.

👉 Protégez vos bâtiments en faisant appel à IFS : des professionnels du flocage coupe feu partout en France !

Quelles sont les caractéristiques d’une cloison coupe-feu ?


En raison des performances exigées par la réglementation, une cloison coupe-feu n’a rien à voir avec un mur ordinaire. C’est la raison pour laquelle il faut faire appel à des professionnels du domaine, une entreprise de flocage coupe-feu, pour se prémunir des risques inhérents aux flammes.


Les dimensions d’un mur coupe-feu

Au moment de concevoir une paroi coupe-feu, il faut veiller à ce qu’elle ait les mêmes dimensions que la façade la plus haute de la maison à protéger. Il doit en être de même en cas de constructions contiguës.


La résistance aux flammes et le choix des matériaux

Il est recommandé de choisir les matériaux de construction d’un mur coupe-feu en fonction des différents niveaux de résistances. Pour les cloisons coupe-feu à simple paroi ayant une résistance REI 180, nous vous recommandons des matériaux de construction RF1. Cependant, dès lors qu’il est question de doubles parois, celles-ci devront forcément avoir une résistance aux flammes REI 90.


La stabilité du mur coupe-feu

Il est également important que la stabilité soit au centre de la conception d’une cloison coupe-feu. En effet, en cas d’effondrement du bâtiment, le mur coupe-feu doit être suffisamment stable pour faire office de rempart afin de permettre aux habitants d’évacuer à temps.


La réglementation sur les murs coupe-feu


Dans l’hexagone, la norme qui se charge de définir le niveau de résistance et de réaction au feu est la NF P 92-507. Sachant que la résistance au feu est la faculté à faire face aux effets des flammes. La seconde notion quant à elle est la capacité d’un élément à alimenter le feu.

Par ailleurs, il faut savoir qu’en termes de résistance, l’Union européenne ne reconnaît que trois principaux niveaux à savoir :

  • Stable au feu (SF). La stabilité au feu représente la capacité portante d’un élément ainsi que la résistance mécanique de celui-ci face à un incendie.

  • Pare-flammes (PF) : prend en compte aussi bien la résistance mécanique que l’étanchéité. Pour faire simple, ce niveau définit la résistance aux flammes et à la fumée durant un laps de temps.

  • coupe-feu (CF) : seuls les éléments de constructions de catégorie E sont considérés comme coupe-feu. Ils prennent notamment en compte la résistance mécanique, l’étanchéité et la résistance thermique.

コメント


bottom of page